Les nouveaux outils pour digitaliser sa recherche immobilière professionnelle

Alors que bien des secteurs ont amorcé leur révolution digitale, le secteur de l’immobilier tertiaire fait figure de mauvais élève.

Les nouveaux outils pour digitaliser sa recherche immobilière professionnelle

Alors que bien des secteurs ont amorcé leur révolution digitale, le secteur de l’immobilier tertiaire fait figure de mauvais élève. Toutefois, certaines agences immobilières en ligne n’hésitent pas à venir bouleverser ce secteur, via la data et la digitalisation de l’ensemble des processus associée à un accompagnement humain très poussé.

Du choix du local professionnel à sa visite en passant par la signature du contrat, tout est digitalisé pour le plus grand bonheur des clients. Sans compter l’accès à des informations totalement éclairées par des données pour choisir le bon local ou, du côté du propriétaire, pour trouver les bons preneurs et acquéreurs. Avec la crise de la covid-19 et les nouvelles habitudes des consommateurs, l’accélération du digital dans les pratiques des agents immobiliers s’impose comme une solution d’avenir.

A. Connaître la valeur d’un bien immobilier professionnel grâce à la data

Comment choisir le bon local (bureaux, entrepôts, commerces) ou encore, du côté propriétaire, estimer la valeur d’un bien de façon juste et réaliste pour trouver un preneur ou un acquéreur rapidement ? C’est là que réside tout l'enjeu des données.

Pourtant, l’usage des données est encore loin d’être la norme au sein des agences immobilières traditionnelles. Pire encore, la digitalisation des pratiques est pointée du doigt par certains acteurs, qui voient en elle une pratique de l’immobilier professionnel complètement déshumanisée et n’hésitent pas à la qualifier péjorativement d’agence immobilière en ligne low cost. C’est souvent le cas lorsqu’une solution innovante vient remiser des pratiques anciennes d’un marché un peu enkylosé - nous en savons quelque chose chez Urbest !

La réalité aura tôt fait de convaincre les sceptiques. Dans ce type d’agence, les professionnels de l’immobilier s’appuient sur des données factuelles pour fournir aux clients un reporting complet : leur valeur ajoutée s’en voit démultipliée.

Concrètement, la data permet notamment d’éclairer le preneur d’un commerce sur la zone de chalandise d’un local, dont dépendra son chiffre d’affaires. Combien de passants, donc de potentiels clients, circulent devant mon futur commerce à différentes heures de la semaine ou du week-end ? Il s’agit d’informations quantitatives et qualitatives sur les passants aux abords du commerce qui sont convoitées.

Un avis de valeur

Un avis de valeur ©SNAPKEY

Par ailleurs, une bonne connaissance des points d’intérêts à proximité est essentielle pour offrir aux collaborateurs un cadre professionnel attractif. En effet, avec la généralisation du télétravail et les nouvelles attentes des salariés pour revenir au bureau, la présence de commerces, parcs ou encore transports aux abords du lieu de travail sera un atout majeur pour attirer les collaborateurs et les nouveaux talents. Sans oublier leur importance pour les entrepôts et locaux d’activité.

Enfin, avec ce type de données, il est également possible de calculer des « isochrones », c’est-à-dire d’identifier un rayon accessible en peu de temps (5 minutes à pied, 20 minutes en voiture, etc) selon le moyen de déplacement choisi (voiture, vélo, à pied).

L’ensemble des informations est alors mis à disposition des clients dans des documents électroniques facilement visualisables, pour faciliter leur prise de décision.

Carte isochrone

Carte isochrone ©Yatmo

On comprend alors que la connaissance de ces données est un véritable atout pour les preneurs lors de la négociation du loyer !

Mais les propriétaires sont loin d’être en reste. En effet, à la recherche d’un véritable accompagnement dans leur commercialisation, ils bénéficient d’avis de valeur détaillés sur leurs actifs immobiliers, basés sur des données pertinentes leur permettant de pricer leurs actifs au prix adapté.

À noter : ces données sont la spécialité d’acteurs tels que Mytraffic, Yatmo ou NamR, qui se chargent de les traiter et de les analyser via l’intelligence artificielle puis de les enrichir par le biais d’observations physiques. Pour plus de facilité, de rares agences immobilières professionnelles font également bénéficier leurs clients de l’expertise de leurs propres Data Scientists. Ces derniers rassemblent et enrichissent ces données afin de mieux conseiller leurs clients, utilisateurs ou propriétaires, et de servir leurs études de marché..

Toutefois, obtenir cette data n’est pas une mince affaire. La faute à un manque de transparence des acteurs et à l’accessibilité très limitée aux données en open source. Des initiatives comme celle portée par le réseau ReFinE de l’Institut Louis Bachelier s’attellent heureusement à la tâche, via des collaborations public/privé pertinentes et des webinaires accessibles à tous, comme «  Les sources de données et leurs applications en immobilier professionnel » en juin 2021.

B. Trouver le preneur idéal grâce à de nouveaux services innovants :  la chasse digitale

Véritable mine d’or, la digitalisation des process en immobilier professionnel réserve un atout supplémentaire pour le propriétaire d’un local professionnel. En effet, si la data le renseigne sur la valeur de son bien, des outils digitaux proactifs (growth hacking, publicités sur le web, marketing immobilier digital etc) permettent en outre de cibler des clients qui passeraient à travers les mailles du filet via des annonces traditionnelles.

Exit les annonces accrochées à une vitrine attendant désespérément leur heure de gloire ! Avec la chasse digitale, l’agent immobilier devient un véritable acteur pour atteindre un périmètre de preneurs et d’acquéreurs pertinents. Le marketing digital permet d’identifier la bonne cible au bon moment, c’est-à-dire lorsqu’elle est prête à effectuer une transaction. Ce concept de “chasse” permet de transacter très rapidement. Des agences immobilières nouvelles génération, comme SNAPKEY, peuvent ainsi diminuer par deux le temps de transaction, favorisant l’expérience client et réduisant le taux de vacance.

Outre élaborer le bon pricing puis le bon ciblage de leurs prospects, les données permettent ensuite de fournir aux propriétaires un reporting complet et de la visibilité sur la valeur réelle de leurs biens immobiliers, le nombre de vues de leurs actifs sur des sites de multidiffusion, de comparer les performances de leur local face à des biens similaires sur le marché via des outils d’analyse dynamiques, et d’ajuster en conséquence leur stratégie de commercialisation.

C. Gagnez du temps en profitant d’une visite virtuelle immersive

Annonce immersive et visite virtuelle

Annonce immersive et visite virtuelle ©SNAPKEY

Last but not least : c’est en fait toute  l’expérience de recherche immobilière qui mérite d’être transformée. Alors que dans le secteur de l’immobilier résidentiel la possibilité d’effectuer des visites virtuelles se généralise, celui de l’immobilier professionnel est encore à la traîne...

Pourtant, il n’est pas toujours évident de trouver du temps pour visiter plusieurs biens, surtout lorsqu’ils ne sont pas à proximité du domicile du professionnel. Pour gagner en efficacité, rien de mieux que des annonces détaillées et immersives en ligne. Avec la visite virtuelle, il est désormais possible grâce aux agences immobilières digitales de visiter en 3 dimensions le bien immobilier convoité depuis son ordinateur ou son téléphone portable, pour minimiser les déplacements inutiles.

En sus de cette visite virtuelle, les agents immobiliers de ces nouvelles startup qualifient efficacement les demandes via des formulaires intelligents sur lesquels les clients peuvent partager leur schéma directeur, leur stratégie d’implantation, leurs contraintes techniques et leur recherche pour assurer un matching cohérent avant toute visite physique.

Au total, les nouvelles technologies et la maîtrise de la data fournissent des outils très performants pour améliorer (enfin !) l’expérience client, en simplifiant l’accès à l’information sur les locaux et à l’expertise de l’agent immobilier tout en faisant gagner un temps précieux.

L’avenir du secteur immobilier passera donc par sa digitalisation !