Introduction

De nos jours, les nouvelles technologies et notamment les objets automatisés nous ont permis de faciliter notre mode de vie professionnel tant bien que personnel. Nous pouvons en effet constater que tous les objets que nous utilisons quotidiennement sont de plus en plus complexes techniquement et paradoxalement, de plus en plus simple d’utilisation. Ils permettent d’éviter à l’homme de faire des tâches pénibles et parfois dangereuses ainsi que de réduire considérablement le temps de celles-ci. Nous pouvons prendre en exemples la machine à laver, la cafetière, le métro, l’ascenseur … C’est le développement de ces objets automatisés qui a permis l’apparition de ce que l’on appelle la domotique.

Qu’est-ce que la domotique ?

L’ensemble des technologies utilisées pour le confort, la sécurité et la communication liées au lieu de vie s’appelle la domotique. Elle permet de contrôler, automatiser et programmer tout ce qu’il se passe dans son domicile à partir d’un objet physique à distance ou directement sur place. Elle découle d’un ensemble de différentes technologies associées permettant de rendre sa maison « intelligente » et automatisée. Chaque objet connecté de la maison fait partie de ce que l’on appelle l’IoT (internet of things). Ce sont des objets capables de communiquer entre eux grâce à internet.

Le fonctionnement

Afin d’automatiser son domicile, des installations sont nécessaires afin de placer différents capteurs au sein de son lieu de vie ainsi que des équipements domestiques adaptés (stores, portes de garage, chauffage, …). Ensuite, deux types de chaîne interviennent. D’une part, la chaîne d’information permettant d’acquérir, de traiter et de communiquer les données. D’autre part, la chaîne d’énergie permettant de faire fonctionner les équipements.

La chaîne d’information

Le processus se décompose en plusieurs étapes. Il faut tout d’abord acquérir les signaux à l’aide de différents types de capteurs (Bouton, variateur, capteur fin de course, capteur de température, capteur de présence, ...).

Ensuite, il faut pouvoir traiter ces signaux via une interface (Automate, microcontrôleur, ordinateur, ...). Pour finir, un moyen de communication est nécessaire afin de renvoyer l’information traitée (Haut-parleur, afficheur, voyant, ...).

La chaîne d’énergie

La chaîne d’énergie est le processus permettant de faire fonctionner correctement un appareil. Pour se faire, il faut d’abord alimenter en énergie l’appareil (énergie électrique, pneumatique, hydraulique). Ensuite, on distribue l’énergie. Cela permet de gérer la puissance fournie à l’appareil : on dit que l’énergie est « contrôlée ». Une fois fait, on vient convertir cette énergie, on peut basculer de l’énergie électrique à l’énergie mécanique grâce à un moteur/vérin. Pour finir, on transmet l’énergie convertie afin de faire fonctionner votre appareil. La consommation énergétique des appareils du quotidiens peut varier de quelques W/h à plusieurs kW/h pour les plus énergivores. Le prix du kW/h étant fixé à 0.1765 €.

Les types de réseaux

Afin de faire communiquer les appareils électroniques entre eux, on utilise ce que l’on appelle un réseau. Différents types de réseaux existent et ont leurs propres caractéristiques :

Un bâtiment autonome

Un bâtiment autonome doit être capable de détecter les changements d’état de chaque équipement composant l’espace de vie tels que :

  • La panne d’un appareil
  • Un dysfonctionnement du système de chauffage
  • Un dysfonctionnement/coupure électrique
  • Une intrusion
  • Des changements météorologiques (vent/pluie/soleil)

Chaque information pertinente est envoyée au système de supervision. Ce système est un support(ordinateur/smartphone/écran) sur lequel l’utilisateur peut constamment surveiller l’ensemble de son domicile. Hormis l’affichage d’informations, le système de supervision permet aussi de commander si l’on souhaite ses appareils. Afin de pouvoir être tenu informé des changements d’états des appareils au sein de son lieu de vie, des notifications sont envoyées en temps réel sur chaque interface de supervision.

Voici ci-dessous des exemples d’affichage de système de supervisions :

Les domaines d’application

La domotique est relativement récente, depuis son apparition dans les années 1970, des évolutions importantes ont eu lieu en termes d’application et d’accessibilité (prix).

Le confort

Il existe une multitude d’applications, commençons par parler de celles liées au confort. Afin de bien se sentir à l’aise, il convient de choisir une température adéquate à son bien-être ainsi qu’un taux d’humidité. Une fois ces seuils fixés, ils sont enregistrés dans l’organe de commande. S’il fait trop froid, le chauffage se mettra en mode « on » jusqu’à atteindre la température souhaitée et inversement. L’ouverture et la fermeture des volets automatiques lors de votre absence permettent aussi de réguler la température. Les capteurs de présence permettent d’activer les lumières aux endroits où vous vous trouvez, plus besoin de vous déplacer pour appuyer sur l’interrupteur.


La sécurité

La sécurité est aussi un axe important de la domotique. Vous pouvez en effet l’utiliser comme système d’alarme qui se déclenche une fois qu’une présence non voulue est détectée mais peut aussi servir lors de la détection d’un incendie afin de vous faciliter l’évacuation.

La consommation énergétique

La consommation d’énergie d’un domicile peut aussi être diminué avec l’automatisation de votre domicile. Fini les oublis pour éteindre les lumières ou le chauffage, votre bâtiment autonome le fait pour vous.


Pourquoi Urbest et la domotique ?

Afin de pouvoir faciliter la gestion de ses infrastructures, il est possible de combiner Urbest avec ces technologies. Sur l’application Urbest, vous pouvez choisir d’afficher de remonter des messages d’alertes, d’informations voire même directement d’intervention liées à des zones ou équipements. Les serveurs étant connectés, le message écrit sera envoyé sur l’interface d’un technicien ou prestataire.

D’autre part la domotique n’est pas infaillible. Il peut en effet avoir des pannes ou bien un dysfonctionnement des objets électroniques nécessitant une intervention humaine. Afin de faciliter grandement les interventions de maintenance, la personne ayant reçu l’information de la panne grâce à son système de supervision peut traiter cette tâche sur Urbest qui permettra de contacter directement la personne adéquate via le logiciel et suivre totalement son suivi.

Ce qu’il faut avoir retenu :

  • Pouvoir faire une définition simple de la domotique
  • Expliquer simplement comment fonctionne la chaîne d’information
  • Les divers types de connectiques associées
  • Les trois axes de la domotique (domaines d’applications)