Nouveaux usages de maintenance grâce aux jumeaux numériques

Il est difficile de parler de jumeau numérique sans parler de smart building, de digital twin, de capteurs ou d'intelligence artificielle.

Nouveaux usages de maintenance grâce aux jumeaux numériques

Il est difficile de parler de jumeau numérique sans parler de smart building, de digital twin, de capteurs ou d'intelligence artificielle. Généralement, le jumeau numérique sera lié à la capacité d’un bâtiment à accueillir une nouvelle technologie, d’évoluer, d’optimiser ses consommations et d’enclencher des automatismes contextualisés.

Cet article se concentre sur les impacts positifs en maintenance qui découlent d’informations visuelles ou de la présence de bases de données.

Tout d’abord, les améliorations technologiques de maintenance liées au jumeau numérique peuvent concerner les entreprises dans trois domaines :

_ L’impact visuel des travaux

_ La connaissance des besoins

_ L’optimisation des équipements

  1. Le Viewer (ou interface visuelle)

La capacité à se représenter les espaces est très demandée en phase conception, notamment par les architectes. A l’achèvement des travaux, la capacité de visualiser les ouvrages, équipements ou surfaces permet de faciliter les levées de réserves en compilant plus rapidement les tâches à effectuer.

Exemple de viewer de jumeau numérique
Exemple de viewer de jumeau numérique

Ces images annotées peuvent ensuite alimenter des interfaces de levées de réserves ou des interfaces collaborative ou une GMAO. Contrairement à des photos ou des fichiers excel, ces points d’attentions sont stockés et géolocalisés. Ils permettent de mieux comprendre a posteriori ce qui s’est passé et d’analyser les causes de défaut. Pour comparer à l’industrie automobile, un constructeur comme Tesla collecte tous les défauts de ces véhicules en temps réel pour itérer et s’améliorer. Là ou d’autres bloqueraient à comprendre les motifs d’insatisfaction ou de défaut, l’entreprise qui aura stocker la donnée pourra l’exploiter.

Outre la capacité à créer des données pour les réserves ou la maintenance, le viewer du digital twin peut aider à mieux visualiser l’impact de travaux. Par exemple, un agrandissement pourra être simulé pour se faire une idée du résultat et ajuster au mieux selon que des objets peuvent rentrer ou non, l'ensoleillement qui serait créé,etc.


Des usages sont probablement encore à trouver entre le géoguidage, la visualisation et l’occupation des espaces.

2. La connaissance des besoins d’un bâtiment

Avant de vouloir optimiser, il convient de définir ce qui sera optimisé (services, objets, production,produits,processus…). Par exemple, les jumeaux numériques peuvent fournir un inventaire détaillé des surfaces, des m² de vitres, du nombre de bureaux, de cages d’escalier. Toutes ces informations sont des données utilisées dans le chiffrage des sociétés de maintenance ou de service pour estimer la charge de travail d’entretien d’un immeuble.

Un inventaire précis permet donc de calibrer au mieux les appels d’offres, réduit l’incertitude pour les prestataires et en principe le montant de provisions que ceux-ci prennent s’ils ont une bonne idée du nombre de personnes requises et des coûts associés.

Au-delà des données, on peut imaginer que des données visuelles à distance permettent de limiter les coûts d’offre des prestataires s’ils sont capables de juger à distance des besoins. Certains diront qu’il faut absolument se déplacer mais on constate que des transactions immobilières se font déjà sur la base de photos/vidéos.

3. L’optimisation des équipements

Pour gérer la santé d’un ouvrage, des listes d’équipements existent depuis longtemps avec des gammes de maintenance associées selon le produit, son année de fabrication,etc. Les jumeaux numériques listent ces équipements, avec photo, marque et référence. La valeur qui va se développer sera couplée aux suivis d’interventions de techniciens qui raccrochent des actions faites aux équipements. Les objets iot permettent aussi de produire des données pour alimenter des systèmes d’exploitations. Les applications et nouvelles technologies devraient permettre d'accroître les données et les usages des jumeaux numériques.

Des informations comme le temps passé ou le taux panne permettront de connaître si votre stratégie de maintenance est appropriée entre maintenance corrective et maintenance préventive. Pour aller plus loin, les bénéfices à chercher sont du côté de la logistique en permettant de mieux remplacer des pièces/équipements. Par exemple, en connaissant les équipements capables de fournir les mêmes caractéristiques qu’un équipement de plus de 30 ans qui n’est plus fabriqué. Là encore, le viewer permettra de se faire une idée de la situation avant/après installation de l’équipement.

Par ailleurs, les fabricants d’équipements ou distributeurs peuvent désormais rendre leur produit accessible directement dans des catalogues d’objets inclus dans un jumeau numérique. Ces espaces deviennent ensuite des points de vente au même titre qu’une boutique, qu’un catalogue papier ou d’un site internet marchand.

Enfin, la capacité à naviguer facilement dans un espace 3D ou avec un moteur de recherche (si l’on sait ce que l’on cherche) seront des atouts pour gagner du temps en recherche d’information. Quand on sait qu’un gestionnaire immobilier passe 30% de son temps à compiler, chercher ou produire de l’information, il y a encore de belles améliorations à effectuer sur la façon dont les professionnels de l’immobilier accèdent aux données et les utilisent.

Mots clés et contexte:

Le jumeau numérique se réfère au concept suivant :

  • Le système d’exploitation d’une entreprise
  • Le développement de technologie prédictive
  • Le lien entre l’objet physique ou réel et son double numérique
  • La simulation de conception et construction
  • La gestion de service et processus lié à une machine, un capteur
  • Le monde physique et le monde virtuel