Bien préparer son plan de maintenance : 10 indispensables

Bien préparer son plan de maintenance : 10 indispensables


Pour un site industriel, un groupe immobilier, un établissement de santé ou encore un établissement scolaire, le suivi du bon fonctionnement de ses équipements est primordial pour maintenir une organisation constamment productive.
Un plan de maintenance permet aussi d’amoindrir les coûts liés à la maintenance et d’assurer la sécurité du personnel. Il est essentiel pour cela de préparer un plan de maintenance permettant de relever les différentes actions à venir pour optimiser l'entretien de vos installations et sur la chaîne de production. Afin de préparer au mieux ce plan de maintenance et vos services dans votre organisation, voici un récapitulatif des actions à mener par votre service maintenance.

La préparation du plan de maintenance

Ce plan comprend diverses données qualitatives et quantitatives qui permettront de constater l’évolution de votre patrimoine industriel de manière précise. Vous devrez respecter les normes imposées relatives à l’utilisation de vos machines, programmer des contrôles périodiques sur certaines pièces afin de vérifier leur état.

Voici les 4 types d’informations qui doivent figurer: (Vos 4 premiers indispensables!):

  1. Les informations sur les intervenants tels que le nom, le prénom, la formation, les habilitations, la fonction, la date de l’intervention et l’entreprise (si externe à l’organisation), de même que ses coordonnées personnelles.
  2. Les informations sur les équipements. Il faut connaître l’historique du matériel/installation utilisé comme son nombre d’heures de fonctionnement quotidien/mensuel, son taux de défaillance et les pièces les plus susceptibles à être changées, son rendement et les documents techniques fournisseurs associés.
  3. Les informations techniques qui regroupent le recensement des interventions, l’objectif du plan de maintenance et des modalités de contrôle.
  4. Les informations concernant le planning à respecter.

Afin de préparer au mieux ce plan, il faut dans un premier temps établir le périmètre d’intervention. Pour ce faire, il faut prendre en compte les différentes dispositions réglementaires, ainsi que les préconisations fournies par les constructeurs de machines de même que l’analyse du vieillissement matériel à l’aide des retours des utilisateurs ainsi qu’aux différentes interventions passées. Cette étape vous permettra d’avoir un premier aperçu de de l’état général des équipements de votre établissement.

Une fois cela fait, vous devrez noter l’état de chaque équipement en lui attribuant un niveau de maintenance. En règle générale, on distingue trois types de maintenance :

-   La maintenance systématique. Des opérations de maintenance par l’équipe technique sont prévues périodiquement afin d’intervenir sur la machine pour la recalibrer ou remplacer une pièce. Elle est issue d’un plan de maintenance préalable.

-     La maintenance conditionnelle. Elle consiste en une ‘simple’ surveillance de l’équipement et si certains paramètres deviennent critiques alors il entraînera une action de maintenance.

-   La maintenance prévisionnelle. Cela permet de définir pour chaque équipement les opérations de maintenance qui s'appliquent, les paramètres de suivi, les valeurs de référence et les seuils d'alarme, la périodicité de surveillance ou de remplacement, les types d'intervenants et les moyens matériels à mettre en œuvre.

La chronologie d’un plan de maintenance

Afin d’élaborer un plan de maintenance préventive le plus efficace possible, une certaine chronologie est à respecter. Elle permettra à vos équipes de s’organiser et d’établir un planning lors de la réalisation de ce plan voici les 5 étapes à absolument respecter (les 5 indispensables suivants):

1   Définir les opérations préventives à réaliser. En premier, les préconisations des constructeurs doivent être prises en compte, puis le comportement des équipements après utilisation mais aussi les contraintes réglementaires.

2 Définir les opérations de maintenance systématique : La périodicité est à déterminer selon chaque équipement, définir un technicien attitré pour ces contrôles, définir un processus opératoire à respecter.

3.   Définir les opérations de maintenance conditionnelle et prévisionnelle : Établir les paramètres de criticité selon la catégorie de l’équipement avec ses seuils d’alertes

4.   Elaborer un dossier de maintenance préventive regroupant l'ensemble des informations, des plans d'actions et des interventions effectuées.

5.   Déterminer la charge de travail optimale.

Un outil pour faciliter ces étapes ?

L’installation d’un outil de GMAO permet d’appliquer à la lettre le plan de maintenance préventive et de faciliter amplement la gestion des divers équipements au quotidien. Ce dernier est l’indispensable à ne pas oublier! Attention, il existe une multitude de logiciels de GMAO. Afin de choisir le plus adéquat à votre entreprise, voici une présentation de certains critères auxquels doit répondre le logiciel :

  • Il doit être simple de prise en main de manière à ne pas perturber l’environnement de travail des équipes et de fluidifier leurs activités.
  • Le format du logiciel doit être modulable et répondre de la façon la plus efficace possible à vos contraintes.
  • Multilingue
  • Pouvoir être utilisé comme une base de données permettant de retrouver tous les différents types d’informations et ressources vous permettant d’observer l’évolution de votre patrimoine.
  • Gérer le suivi d’interventions depuis l’émission de la demande à sa clôture.
  • Proposer des outils d’analyse de la performance.
  • Fluidifier la communication au sein des équipes et des prestataires.

L’aspect collaboratif de certains outils permettent la mise à jour des informations et des ressources par tous les employés et ainsi remonter l’information plus rapidement. Vos équipes de maintenance gagnent en réactivité et la mise en place du plan de maintenance sera fera directement par l’outil utilisé. Votre entreprise verra ses coûts de maintenance diminué tout en augmentant la productivité de vos équipes.


Conclusion
Vous avez désormais les différents outils pour réaliser un plan de maintenance optimal, n'oubliez pas que les besoins de votre entreprise ne cessent d’évoluer et que chaque information critique doit être ajoutée dans le logiciel de GMAO au fur et à mesure afin d’éviter un long et pénible travail de préparation.

Pour aller plus loin :

Qu’est-ce qu’un logiciel de GMAO ?

L'importance de l'UX dans un outil GMAO